Ailleurs Blog

Bière brune ou blonde ou rousse ?

Ecrire ici c’est un peu comme discuter lors d’un diner entre amis où on ramène un pack de bière : on raconte nos dernières trouvailles qui nous font les fesses de Queen B, la peau d’Estelle by Mixa ou des surprises sur nos papilles.

Moi, depuis que je suis allée diner au restaurant la Fine Mousse, j’en parle à toutes les mondanités auxquelles je suis invitée. Bon, sauf qu’en vrai, je me trompe de nom en disant « la fine bière » et que les mondanités n’ont de mondains que la moquette rouge sur les escaliers qui mènent au 6ème étage sans ascenseur.

Mais peu importe, il faut que je vous parle de ce restaurant du 11ème arrondissement de Paris. Attention, ne pas confondre avec le bar éponyme qui se situe juste en face du restaurant.

Ici, la bière remplace le vin et le sommelier est un biérologue, aussi appelé zythologue (j’ai vérifié sur Google, ça existe vraiment).

Vous ne l’aurez sûrement pas encore compris mais à la Fine Mousse, on associe son plat avec une bière, tout comme on associerait une entrecôte saignante avec un bon Bordeaux.

A chacun des plats proposés, une bière est associée. Je n’ai qu’un conseil à donner : dites oui à ce mariage (même si certaines bières sont un peu onéreuses) car c’est l’orgasme culinaire garanti avant même la nuit de noce !

La bière comme le plat se révèlent, vous allez boire de la bière comme vous n’en aurez jamais bu!

Je ne voudrais pas m’avancer mais quand même, je pose un pied sur le trottoir : même les moins féru(e)s de bière y trouveront leur compte ; la bière ici n’est plus qu’une simple boisson désaltérante mais un sublimateur de saveur.

Bon, je crois qu’il y a tellement de poésie et d’amour dans cette dernière phrase que je peux baisser mon écran et vous laissez là, langue pendante.

Mais avant le clap de fin et l’essuyage des babines, je vous précise que, même si la carte conseille trois plats pour deux car ils sont en « format dégustation » nous avions choisi (pour deux) deux propositions apéro suivies de deux plats et d’un dessert, et vraiment, niveau quantité ça suffit (entendez par là citrate de bétaine en rentrant à la maison).

PS : Veuillez excuser l’absence des traditionnelles photos des plats dans un tel article mais je n’ai pas encore ni le réflexe ni l’aisance de prendre en photo tout ce qui se trouve sous mes yeux ; mais si vous aimez ce type d’article et que vous mettez des petits pouces en l’air alors la prochaine fois je ferais un effort 😉

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply