Blog Dans ma tête

Et si on parlait des bonnes résolutions?

Après la tradition du sapin, de la crèche et de l’indigestion, voici celle des bonnes résolutions !

C’est le moment où je devrais écrire dans mon bullet journal, à la page consacrée aux « challenges », que je me fixe comme objectif de :

  • arrêter de donner gracieusement 56 € aux cercles de la forme ;
  • me mettre à la cuisine ou ne plus faire que des fondants aux amandes à 1000 calories la part ;
  • arrêter de stresser dès que mon mec met plus de 40 secondes à répondre à mon SMS « t’as trouvé le rayon beurre ? » (pour faire le fondant … vous suivez ?) ;
  • arrêter de traîner sur Instagram puis de me dire que ma vie est un enfer parce que je n’ai pas un jean gravé à mes initiales et que je n’ai toujours pas réussi à goûter les pennes all’arrabiata de chez East Mama ;
  • arrêter d’appeler ma mère pour lui raconter tout ça.

Mais on ne va pas se mentir, à l’approche des 30 ans, je commence à être réaliste sur mon cas : je ne tiendrai pas toutes ces belles promesses même manuscrites en plein et délié sur mon beau carnet.

Oui parce qu’en 2017, je change tout et que niveau piment dans les pasta je devrai être servie sans même devoir attendre deux heures une table chez l’italien le plus en vogue de Paris.

Et  ça commence dans quelques semaines lorsque je vais quitter mon appartement que j’adore mais dont le ratio mètre carré/loyer ressemble à la démesure du fessier de Nikki Minaj. Mais je vais aussi quitter mes copines d’amour, ma super coiffeuse, le petit café d’en bas, les croissants de Cyril Lignac, la chaleur du métro, la sympathie des serveurs, la pinte à 15 euros, le chauffage et les collants l’été.

En échange, dès le mois d’avril, je me lèverai le matin, heureuse d’aller travailler, d’ouvrir le rideau de ma boutique, d’allumer la Marshall et de me préparer un petit café en attendant mes premières clientes ; et je crois même que je serai heureuse de m’arracher les cheveux sur ma compta et mes retards de livraison! Je continuerai de remplir mon bullet journal d’idées et de projets pour faire grandir Nouvel Arrondissement et pour créer mon quotidien tel que je l’aspire.

Voilà en fait ma seule résolution pour l’année : continuer de créer ma vie ; et je ne vous en souhaite pas moins !

A tous, une très belle et heureuse année remplie de spaghetti pimentés maison !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply